La métropole rouennaise invite l’art contemporain dans ses musées à l’occasion de la 3ème édition de LA RONDE

Ann-Veronica-Janssen-Stella
Ann-Veronica-Janssen-Stella

LA RONDE est un événement collaboratif ouvert à la création contemporaine qui permet aux jeunes professionnels, artistes, commissaires, de trouver dans 8 musées de la métropole rouennaise un terrain de jeu. Elle propose, pendant 2 mois, un dialogue entre les musées, leurs œuvres et les créations contemporaines d’une quinzaine d’artistes, de toutes disciplines confondues, jeunes ou de renommée internationale, comme Ann Veronica Janssens qui présente pour l’occasion l’une de ses célèbres, Stella.

Photographie, installation, peinture, céramique, cirque, magie, La Ronde danse sur toutes les pistes créatives. Sans vous dévoiler l’ensemble des artistes invités et des œuvres présentées voici quelques notes pour vous mettre en jambes.

Dans la plus pure tradition des natures mortes de la peinture flamande du XVIIe siècle Nicolas Wilmouth vous invite au festin avec sa série «Fables». Sous la patine de plaques de verre albuminées et pigmentées, objets étranges, fleurs, fruits et animaux, superbement mise en scène, nous content des fables comme : Le lièvre et la tubéreuse, le héron et la murène, l’arbre à seiche… Avec nostalgie, ce conte photographique nous interroge sur notre existence, tout en s’amusant à créer des ponts entre le passé et la modernité.

Benoit Billotte, au Musée des Antiquités, propose une archéologie de son propre travail en disséminant ça et là des fragments de ses œuvres. Ces éléments, en terre cuite, plomb moulé ou sérigraphie, dialoguent avec les pièces présentées dans les vitrines du musée avec une étonnante harmonie. Dans le même esprit scientifique, au musée des Beaux-Arts, Georges Adéagbo, tel un ethnologue, étudie, cherche. Passionné de littérature, ses œuvres sont documentées et bavardes. Il crée des installations dans lesquelles il combine des ouvrages, des coupures de presse, des disques, des objets trouvés ou chinés avec des sculptures réalisées sur sa demande au Benin par des artisans. Décortiquant ainsi les éléments culturels qui constituent son sujet et questionnant l’art au sens large et notre société.

Habitué a arpenté le monde à la rencontre de nouveaux territoires afin de comprendre ses occupants, leurs cultures et leurs pratiques sociales, Rodolphe Huguet, présente avec sa série d’autoportraits de rencontrer, une fois n’est pas coutume, son monde intérieur. Dans la salle des vanités du musée des beaux arts, un mur de 25 autoportraits sous forme de crânes vous fait face. Vingt cinq visions de son psychisme et ses différentes émotions faisant suite à un traumatisme crânien sévère. Troublant et beau est ce face à face avec ces orbites hallucinées qui vous hypnotisent.

dav

Fréderique Chauveaux met le feu au Musée industriel de la Corderie Vallois de Notre-Dame de Bondeville. En tant que danseuse, elle aime les corps et s’amuse à leur donner une autre forme narrative avec la vidéo, dans le même esprit que Samuel Rousseau qui projette ses vidéos sur des objets. Ici, une installation chemises blanches, symboles de corps, s’enflamme sous le feu de la projection vidéo. Autre artiste à jouer avec le feu, Akira Inumaru, qui brûle à la loupe ses délicates peintures sur papier de fleurs et de végétaux. Un acte artistique qui fascine et pousse à s’interroger sur le double pouvoir du soleil : permettre la vie et la beauté mais aussi détruire. Apprivoiser le soleil, c’est peut être le projet d’Akira Inumaru.

Un lit de feuilles en porcelaine bleues emportées par le vent, des graines de pissenlit qui ensemencent des pages de journaux blanches. La légèreté et la fragilité, l’air et l’éphémère émanent des œuvres de Perrine Lievens.  Elle ralentit le temps et va a contre-courant de notre époque. Rendu si fragile, le temps devient un bien précieux.

Fragile aussi, notre planète. Comme a pu le constaté Thomas Cartron, lors de son périple sur les rives asséchées de la mer d’Aral en Ouzbékistan, dont il n’a pu ramener que le souvenir entêtant du motif traditionnel ouzbek de la fleur de coton.

Roland Cros a installé dans le jardin de la Maison de Corneille OV, une œuvre énigmatique en lamelles de bois. La forme rappelle les restes d’un cocon, d’un nid ou d’un œuf géant, qui se serait égaré par le plus grand des mystères dans ce jardin. Son nom, OV, évoque d’ailleurs l’œuf de part sa racine étymologique, mais aussi les deux première lettre de l’acronyme OVNI. Une œuvre poétique d’une très grande beauté graphique qui invite chacun à construire sa propre narration. Anne Houel, quant à elle,  fait de l’architecture son sujet de prédilection. Dans sa serre installée dans le square André Malraux , elle cultive le souvenir d’un monde détruit constitué de débris,  de gravats, de bloc de béton. Cette sculpture se veut être comme un petit monument dédié à la culture et l’histoire de l’architecture qui disparaît.

Les personnages de Fred le Chevalier dansent, glissent et courent sur les murs de Belleville à Paris depuis un bon moment. Aujourd’hui, c’est au Musée National de l’Education, que ces personnages aux traits enfantins, sont venus nous conter une histoire.

LA RONDE est une promenade dans les boucles de la Seine rouennaise qui traverse plusieurs époques, différents lieux, de nombreuses formes créatives et fait tomber les frontières entre les arts.

Les artistes : Ann Veronica Janssens – Georges Adéagbo – Perrine Lievens – Nicolas Wilmouth – Rodolphe Huguet – Etienne Saglio – Benoît Billotte – Julie Pradier – Thomas Carton – Akira Inumaru – Roland Cros – Frédérique Chauveaux – Fred Le Chevalier – Anne Houet – Sophie Ristelhueber

INFORMATIONS PRATIQUES
LA RONDE
Du 26 janvier au 26 mars 2018
Sous la direction de Joanne Snrech et Sylvain Amic
Musée des Beaux-Arts
Esplanade Marcel Duchamp
76000 Rouen
http://mbarouen.fr
• Musée de la Céramique
1, rue Faucon
76000 Rouen
http://museedelaceramique.fr
• Musée des Antiquités
198, rue Beauvoisine ou rue Louis Ricard 76000 Rouen
http://museedesantiquites.fr
• Musée Le Secq des Tournelles
2, rue Jacques Villon
76000 Rouen
http://museelesecqdestournelles.fr
• Musée National de l’Education – Centre de Ressources
6, rue de Bihorel
76000 Rouen
• La Fabrique des Savoirs
7, cours Gambetta
Elbeuf
http://lafabriquedessavoirs.fr
• Maison de Pierre Corneille
502, rue Pierre Corneille
Petit-Couronne
http://museepierrecorneille.fr
• Musée de la Corderie Vallois
185, route de Dieppe
Notre-Dame-de-Bondeville
http://corderievallois.fr

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s