Encore quelques jours pour voir « Liaison astéroïde » de Imi Knoebel

Liaison astéroïde de Imi Knoebel à la Galerie Thaddaeus Ropac du Marais à Paris.                    jusqu’au 2 juillet 2016

VUE GENERALE
vue de l’exposition « Liaison astéroïde » de Imi Knoebel – galerie Thaddaeus Ropac

 

Liaison astéroïde se compose de 22 peintures abstraites acryliques sur aluminium qui se présentent par groupes de panneaux géométriques. Elles se distinguent par une construction extrêmement précise et sensuelle.

Avec sa nouvelle série, l’artiste minimaliste allemand, Imi Knoebel, explore encore une variété remarquable de démarches possibles dans le domaine de la réduction et de l’abstraction tout en gardant un subtil équilibre intemporel. Comme Malevitch, son maître incontestable, Imi Knoebel, confirme ici son goût pour une manipulation émotionnelle de la géométrie, aspirant à la création presque métaphysique d’une œuvre qui se situe entre spiritualité et matérialité.

Le titre de l’exposition s’inspire en réalité de la découverte de la composition de la planète Itokawa qui s’est formée à la suite de la collision de deux astéroïdes de compositions différentes. Ceux-ci auraient fusionné et formé un seul astéroïde difforme « ressemblant à une cacahuète » dont la partie la plus développée consiste en une pierre sableuse et poreuse tandis que sa tête est composée d’une pierre granitaire et dense.

Fasciné par le côté difforme de cet astéroïde, Imi Knoebel considère que le manque de cohérence et l’irrégularité de la composition font partie intégrante de son identité. Les grands formats de sa nouvelle série reprennent ainsi l’idée de l’identité propre d’un corps amorphe, fondé sur la liaison de deux éléments distincts. Il en va comme si ces peintures possédaient une double ou même une multiple personnalité où des formes claires et rectangulaires se mélangent à des formes rondes et circulaires, presque organiques.

homothetic3
Bild 15.03.2016 Acryl / Aluminium 205,8 x 240,5 x 4,5 cm Imi Knoebel – courtesy Thaddaeus Ropac
homothetic
Bild 25.02.2016 Acryl / Aluminium 195,2 x 220,5 x 4,5 cm Imi Knoebel – courtesy Thaddaeus Ropac
homothetic1
Bild 16.02.2016 Acryl / Aluminium 239,5 x 242,2 x 4,5 cm Imi Knoebel – courtesy Thaddaeus Ropac
homothetic2
Bild 13.11.2015 Acryl / Aluminium 214 x 209 x 24 cm Imi Knoebel – courtesy Thaddaeus Ropac

Liaison Astéroïde de Imi Knoebel – Galerie Thaddaeus Ropac, 7 rue Debelleyme 75003 Paris

http://ropac.net/

Imi Knoebel est né à Dessau en Allemagne en 1940. À partir de 1962-64, il étudie les arts appliqués à la Darmstadt School of Arts and Crafts. Les recherches de Knoebel poursuivent les théories de Johannes Itten et de Lászlo Moholy-Nagy qui furent enseignées au Bauhaus à Weimar et Dessau. Entre 1964 et 1971, il étudie à la Staatliche Kunstakademie à Düsseldorf, dans l’atelier de Joseph Beuys.

Après avoir pratiqué le dessin au trait, les projections lumineuses puis les peintures blanches (1972-75), il utilise pour la première fois la couleur en 1974. En 1975, il commence ses séries de peintures rectangulaires en couches superposées de peinture Menninge (peinture industrielle anti-rouille). C’est par la suite qu’il commence à juxtaposer les plans de couleurs vives et expressives sur différents supports en bois et en métal.

Des expositions monographiques ont eu lieu dès 1975 à Düsseldorf, Winterthur et Bonn 1983 et Hamburg 1992. En 1996 le Haus der Kunst de Munich montre une grande Retrospective. En 2002 la Kestner Gesellschaft de Hanovre célèbre ses 75 and avec une exposition de Knoebel. En 2008 la Dia Art Foundation Beacon (NY) fait une grande présentation de sa série 24 Farben – für Blinky (1977) et en  2009 la Neue Nationalgalerie de Berlin montre les plus importantes œuvres de l’artiste dans le bâtiment emblématique de Mies van der Rohe. En parallèle la Deutsche Guggenheim Berlin expose les œuvres de Knoebel de la Collection Deutsche Bank. Sous le titre Ich Nicht (Pas Moi)  Knoebel y donne une réponse à la question de Barnett Newman Who is afraid of blue, yellow and red ? Des exposition majeures ont suivi au Museum der Bildenden Künste Leipzig (2011),  au Kunstmuseum de Wolfsburg (2014) et à la Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen et au  Museum Haus Esters de Krefeld (2015). Knoebel a participé à la documenta 5, 6 et 7.

Ses œuvres se trouvent aujourd’hui dans les plus grandes collections publiques telles que Musée National d’Art Moderne, Paris; Dia: Beacon and Dia Art Foundation, New York; Bonnefantenmuseum, Maastricht; MMK, Frankfurt;  Berardo Museum, Lisbonne; Broad Contemporary Art Museum, Santa Monica; MOMA, New York; MOCA, Los Angeles; Museo Reina Sofia, Madrid; Hamburger Bahnhof, Berlin; Norton Museum, West Palm Beach; Sammlung Goetz, Munich etc.

Du 22 octobre 2016 au 23 janvier 2017 une grande exposition sera consacrée à l’œuvre d’Imi Knoebel au Musée Fernand Léger de Nice.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s