Graziano Locatelli explore l’art de la destruction

rsUszN8eN4OPtk1Ai8mATJFA54x15yzLctuE7XI9vm4Xrvrss186oftT0hbnOy52JMdZxWw9WL2n9ZsQ5OKX0w55Vmq8Dsaa-NyQQrH_WSTkZUnrc5U78zX2uxrM__EYr56DKwQpUEAFPk37xv8S8v0qUALRUN3lL2JQdQWS3g=s0-d-e1-ft
© Graziano Locatelli

Graziano Locatelli vit et travaille entre Milan et Londres. L’artiste crée des œuvres mixtes médias de faïences, de plaques, de ciment et de colle métal dans lesquelles il met en scène les moments précis où les choses se brisent, comme un point de non-retour.

Locatelli explique « pendant mon enfance chaotique, j’ai développé une fascination intense et troublante pour des objets brisés, des voitures endommagées et les villes isolées en ruines, qui étaient fréquentes à proximité des montagnes d’où je venais, étaient mes favorites… ». Cette attraction pour tout ce qui se transforme, immortalisé dans un moment figé, est devenu le thème principal de son travail.

L’artiste dit: « Je suis poussé par le désir de changer le destin inévitable des objets familiers et sans prétention, comme les carreaux de salle de bains et de la cuisine, et de l’aspiration à créer une oeuvre qui atteint l’union entre une scène imaginaire et un réalisme onirique ». Le corps qui brise les murs de carrelage ou les lacérations des murs sont représentés en détail et impressionnants de réalisme.

Ces lieus abandonnés sont comme des rêves agités, des espaces en ruines habités par des fantômes qui conservent encore une vie embryonnaire.

0-11
© Graziano Locatelli
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s