Inherit the Dust de Nick Brandt

INHERIT THE DUST (Hériter la poussière) nouvelle série/ livre/expositions et salons

Inherit the Dust, Nick Brandt4

Le photographe Nick Brandt est à l’origine d’un projet intitulé Inherit the Dust au sein duquel il souligne le fait que l’urbanisation croissante et rapide de l’Afrique a chassé de leur habitat naturel les éléphants, lions, léopards et autres animaux emblématiques du paysage africain. Les savanes sont aujourd’hui le territoire des hommes avec de nombreuses villes en construction. Pour parvenir à ce résultat époustouflant et évocateur, l’artiste a placé des portraits de ces animaux, imprimés en taille réelle et placés dans ces lieux en respectant les lignes d’horizon des photographies, pour donner l’impression que les mammifères figurent dans leurs habitat d’origine.

Ce travail fait l’objet de différentes expositions de grands tirages que l’on a pu voir récemment à l’Armory Show à New York. Il sera présenté à la Edwynn Houk Gallery (NY) à partir du 10 mars, à Los Angeles au Fahey / Klein Gallery (24 Mars) et nous pourrons le voir en Europe avec une présentation lors de la prochaine Art Paris Art Fair (30 Mars-3 Avril ), des expositions solo à Camera Work à Berlin (12 mai), le 18 mai dans un grand espace d’exposition pour Atlas Gallery chez Photo Londres au Somerest House et, l’exposition la plus grande et la plus complète, au Fotografiska Musée le 20 mai.

Un livre paru depuis le 1er Mars, 2016 en Amérique du Nord, paraîtra le 4 Avril au Royaume-Uni, en Europe et dans le reste du monde.

http://houkgallery.inheritthedust.com/

http://www.nickbrandt.com/

Nick Brandt est né et a grandi à Londres, où il a étudié le cinéma et la peinture à la Central St Matins College of Art and Design. Il s’est installé aux Etats-Unis en 1992 y réalisant des clips-vidéos, pour des personnalités telles que Michael Jackson (« Earth Song », « Stranger in Moscow »), Moby, Badly Drawn Boy et Jewel.
Il débute en Afrique sa carrière de photographe en 2000, où il a réalisé l’ensemble de son travail. Fin observateur des sociétés animales et de l’environnement dans lequel les sujets évoluent, il photographie les animaux sauvages comme une nation à part entière. Ses photographies nous disent, bien au delà des mots, que nous ne possédons par cette planète et que nous n’en sommes pas les seuls habitants.

Le premier ouvrage photographique de Nick Brandt sur la photographie, « On this Earth » a été publié en Octobre 2005 par Chronicle Books, avec des avant-propos de Jane goodall et Alice Sebold (Auteur de « The lovely Bones »).
Depuis 2004, il a exposé dans les plus grandes galeries de Londres, Berlin, Hambourg, New York, Los Angeles, Santa Fe, Sydney, Melbourne.

INHERIT THE DUST – FUTURES EXPOSITIONS 2016

10 Mars – 30 Avril 2016 : EDWYNN HOUK GALLERY, NEW YORK
24 Mars – 14 May 2016 : FAHEY/KLEIN GALLERY, LOS ANGELES
18 – 22 Mai 2016 : ATLAS GALLERY, SOLO EXHIBITION @ PHOTO LONDON, LONDON
20 Mai – 11 Septembre 2016 : FOTOGRAFISKA MUSEUM, STOCKHOLM
13 Mai – 9 Juillet 2016 : CAMERA WORK, BERLIN
 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s